Dictionnaire Sexuel
Lexique / Glossaire DES EXPRESSIONS SEXUELLES
String Léopard
Adultère, Amant , Amour, Assouvir ...
Baiser, Bander , Bisexualité, Bondage ...
Caresse, Circoncision , Clitoris, Cocu ...
Dépucelage, Dilatation , Domination ...
Échangisme, Éjaculation , Érotisme ...
Fantasmes, Fellation , Fétichisme ...
Gang bang, Godemiché , Gouine ...
Hardeur, Homosexualité , Huile ...
Impuissance, Initiation , Intimité ...
Jalousie, Jeux sexuels , Jouissance ...
Kama Sutra, Kegel , Kundalini ...
Lap Dance, Levrette , Libertinage ...
Machisme, Mamelon , Masturbation ...
Naturisme, Nudisme , Nudité ...
Obscénité , Orgasme, Orgie, Oser ...
Passion, Partouze , Peep-show, Pénis ...
Queer, Queue ...
Racolage, Rectum , Rigidité ...
Séduction, Sensualité , Sex-toys ...
Tabou, Taille du pénis , Tantrisme ...
Uniforme, Union suspendue ...
Vagin, Verge , Vibromasseur, Vierge ...
W.C, Webcam ...
XXX ...
Yang, Yin , Yoga sexuel ...
Zizi, Zones érogènes ...
Parfum : (n.m.) Le parfum a des propriétés aphrodisiaques extraordinaires. Certains parfums troublent à un point tel qu'ils suscitent immédiatement le désir. On suivra volontiers une personne dont le parfum nous ravit alors que l'on se rebutera si le nez n'est pas charmé… En d'autres termes, un parfum agréable assure des nuits accompagnées.


passion : (n.f.) La passion ! On la ressent, on l'espère. Elle déchire et rend vivant. C'est une drogue bien plus puissante que toutes les autres. Mais attention, la passion c'est aussi l'intensité éphémère, les actes insensés, les délires de l'imprévu. Et puis après…


partouze : (n.f.) De même que l'orgie, la partouze constitue l'un des fantasmes les plus répandus dans l'imaginaire sexuel de l'être humain. Moins raffinée que l'orgie, la partouze définit toute relation sexuelle impliquant plus de deux personnes, prenant forme sans être véritablement organisée au préalable.


peep-show : Divertissement sexuel apparu en Europe autour des années 1920, le peep-show est un lieu dans lequel un voyeur peut mater, à son insu, une personne qui se livre à des actes sexuels. Toute l'excitation du "peep-show" repose sur la notion d'un voyeurisme clandestin, une sorte de "trou de la serrure" pour lequel on paye. Aujourd'hui, cette pratique a cédé sa place aux "live shows" sur Internet.


peloter : (v.) Acte de procéder à des attouchements à l'endroit d'une personne qui n'est pas forcément consentante.


pénétration : (n.f.) La grande affaire du sexe pour certains, la fatalité inévitable pour d'autres, la pénétration reste parfois le symbole de la possession d'un individu par un autre individu. Toutefois, elle se libéralise puisqu'elle n'implique plus seulement le fait d'un pénis s'insérant dans un vagin. Aujourd'hui, elle qualifie toute partie du corps ou tout objet s'insérant dans l'anus ou le vagin.


pénis : (n.m.) Organe génital mâle, érectile, constitué d'une hampe et coiffé d'un gland. On l'observe sous diverses formes, grosseurs, longueurs, couleurs, etc. Les hommes lui accordent en général une importance capitale dans la construction de leur ego.


périnée : (n.m.) Zone comprise entre les parties génitales et l'anus, le périnée est une surface extrêmement sensible aux caresses.


perversion : (n.f) Pratique ou pensée sexuelle qui est considérée par les instances médicales comme contre-nature, ou pouvant nuire à la santé mentale et physique d'un individu. Les perversions sont souvent les comportements sexuels déviants qui lèse un autre être vivant : pédophilie, sadisme, zoophilie, etc.


phallus : (n.m.) Autre nom pour désigner l'organe reproducteur mâle, il a valeur symbolique depuis des siècles et a souvent été représenté comme icône de la virilité dans les sociétés païennes.


piercing : Pratique de marquage identitaire qui consiste à percer un endroit du corps pour l'orner d'un bijou : arcade sourcilière, nombril, nez, langue, gland, mamelons, lèvres vaginales, etc. Certains lui accordent une valeur érotique par sa capacité à intensifier les sensations de la partie qui est percée.


pilosité : (n.f.) La pilosité, selon les modes et les époques, est tour à tour excitante ou repoussante. Symbole d'une nature sauvage et authentique à un certain moment, aujourd'hui on la dédaigne, préférant les corps lisses et soyeux dans les échanges sexuels.


pinces à étirement : Accessoires du domaine du sado-masochisme, les pinces à étirement ont pour fonction de triturer les parties qu'elles agressent. Ce sont souvent les tétons, le pénis, les testicules et les lèvres vaginales qui font l'objet de cette torture.


pipe : (n.f.) Utilisée dans un langage vulgaire pour désigner la fellation, la pipe se retrouve très souvent au palmarès des sites pornographiques à titre d'attraction d'importance.


plaisir : (n.m.) La notion de plaisir pourrait englober l'ensemble des sensations que ressent un individu par le biais de ses cinq sens. Dans une dynamique sexuelle, cette notion s'associe aux nombreuses sensations éprouvées par les zones érogènes d'un sujet, jusqu'à le mener à l'ultime plaisir, c'est-à-dire l'orgasme.


plug anal : Accessoire du domaine des "sex toys". Le plug anal est une sorte de godemiché destiné à être gardé dans le rectum pendant une période déterminée et diffusant le plaisir à long terme.


point G : (n.m.) Endroit précis de l'anatomie féminine, situé entre 3 et 7 cm de l'entrée du vagin, sur sa paroi antérieure, le point G, toujours mythique pour de nombreuses personnes, serait en fait le point culminant du plaisir de la femme. La recherche du point G fait actuellement rage dans les chambres à coucher…


pollutions nocturnes : Causées en général par une surproduction de spermatozoïdes, les pollutions nocturnes sont le résultat de rêves érotiques qui produisent une éjaculation pendant le sommeil. Ce sont surtout les adolescents qui les subissent et il s'agit d'un phénomène parfaitement normal.


pornographie : (n.f.) Phénomène de société depuis des décennies déjà, la pornographie, en réaction au puritanisme religieux, illustrait par l'image et la provocation ce que la morale interdisait de la sexualité. Aujourd'hui, par le biais d'Internet et du cinéma, la pornographie est devenue une industrie qui génère des milliards de profits et une image débilitante des rapports sexuels en général.


pornstar : Terme anglais pour désigner les stars du cinéma X. On les appelle également hardeurs ou hardeuses.


position : (n.f.) Autrefois, on se posait peu de questions sur la façon de consommer une relation sexuelle. Les trois positions d'usage étaient : le missionnaire, la levrette et l'amazone. Avec la redécouverte du kama sutra et le besoin de s'épanouir dans sa vie sexuelle, toutes les fantaisies sont désormais permises.


poupée gonflable : Accessoire du domaine des "sex toys", la poupée gonflable est un substitut féminin, à son effigie. Au départ, il s'agissait de ballons gonflables parfaitement grotesques, mais pratiques pour l'homme esseulé. Aujourd'hui, ces poupées sont de véritables petits chefs-d'œuvre de réalisme et leur fabrication en latex leur donne une texture presque humaine. Cela dit, il faut y mettre le prix.


préliminaires : (n.m.) On les néglige parfois, mais ceux qui savent les maîtriser font toujours figure de héros dans le lit d'une femme. Caresses, baisers, papouilles, les préliminaires sont autant de détonateurs dans le corps humain qui dirigent le sujet vers le sommet de l'excitation.


prépuce : (n.m.) Partie du pénis qui consiste en une peau qui recouvre le gland. C'est ce petit bout de peau que l'on sectionne lors de la circoncision. De nos jours, un nombre croissant de médecins réfute l'idée que le gland devient insensible s'il n'est pas recouvert du prépuce.


préservatif : (n.m.) Le préservatif est né dans l'Antiquité alors que les infidèles avaient bien compris la nécessité d'une méthode contraceptive. Alors conçu avec la vessie d'un bestiau, les déchirures s'avéraient fréquentes. Maintenant, les préservatifs, solides et de texture agréable, protègent, non seulement d'une fécondation non souhaitée, mais interviennent à titre de boucliers essentiels contre la transmission de MST.


priapisme : (n.m.) État d'érection prolongée et non souhaitée. Le priapisme, s'il fait fantasmer certains hommes, s'avère parfois dangereux, car au-delà de 4 heures, il peut entraîner des lésions définitives aux corps caverneux et ainsi causer l'impuissance.


prostate : (n.f.) Glande située au fond du rectum de l'homme, pesant entre 15 et 25 g, la prostate est extrêmement réactive au toucher. Elle serait l'équivalent du poing G de la femme. En plus de procurer un plaisir intense, elle est responsable du stockage ainsi que de la sécrétion du liquide séminal chez l'homme.


pubis : (n.m.) Chez l'homme comme chez la femme, le pubis est la partie qui surplombe les parties génitales. Chez la femme on l'appelle aussi : mont de vénus.


puceau (pucelle) : (n.) Se dit d'un individu qui n'a pas encore eu de rapports sexuels avec pénétration.


pudeur : (n.f.) Gêne ou timidité à parler des choses qui concernent le sexe. Il pourrait s'agir également d'une timidité à exhiber des parties de son corps. La pudeur est un sentiment qui fait qu'une personne juge selon ses propres limites ce qui est pour elle acceptable ou non en matière de sexualité ou de sujets connexes.


pulsions sexuelles : Les pulsions sexuelles sont inconscientes et elles dirigent le psychisme vers un but précis. De nature aussi intense que la pulsion de la faim par exemple, la pulsion sexuelle ne pourra être résorbée que lorsqu'elle sera satisfaite.


 


Copyrigt Dictionnaire Sexuel - Toute reproduction même partielle strictement interdite - Informations complémentaires
Partenaires : Kamasutra - Code promo - Rencontre transexuel - Santé Séxualité - Catalogue Lingerie